Après les avoir recrutés, les milices Houthi admettent leur crime contre 4 enfants yéménites

Les milices Houthi ont annoncé le meurtre de 4 enfants yéménites lors de leur participation dans des opérations militaires aux côtés des milices dans leurs combats contre l’armée yéménite dans le gouvernorat d’Al-Jawf, dans le nord-est du Yémen, en ajoutant que les corps des quatre enfants ont été enterrés dans leur ville natale Bart Al-Anan.

Selon des médias houthis, les enfants tués étaient âgés de 12 à 13 ans et descendent d’une même famille, en soulignant que leurs funérailles avaient eu lieu samedi après avoir été tués dans des combats il y a quelques jours.

Cette annonce des Houthis intervient après que des organisations yéménites de défense des droits de l’Homme ont révélé que les milices Houthi avaient violé l’enfance d’environ 500.000 enfants yéménites au cours de la dernière période, en ajoutant que les violations concernaient leur recrutement et les envoyer sur les fronts de bataille, malgré les avertissements concernant la gravité de ces pratiques.

L’Organisation SEYAJ pour la défense des enfants a dit de son côté que les données disponibles indiquent que les milices ont recruté un demi-million d’enfants, en appelant les milices à arrêter immédiatement de recruter les enfants dans le pays.

En parallèle, des sources yéménites ont affirmé que l’armée yéménite a mené de violents combats contre les milices Houthi soutenues par les Gardiens de la révolution iraniens, dimanche, dans le gouvernorat d’Al-Bayda, en notant que les bataillons de l’armée yéménite ont pu reprendre le contrôle de plusieurs sites dans des régions de « Al-Hamayqan » du district d’Az-Zahir, à l’ouest du gouvernorat d’Al-Bayda.

Tous les droits de publication et les droits d’auteur sont réservés au centre d’études et des recherches MENA