Attaque terroriste islamiste : Morts et blessés suite à un attentat terroriste islamiste dans le centre-ville de Vienne

Dans un attentat terroriste au centre-ville de Vienne le 2 novembre, quatre civils (deux hommes et deux femmes) et l’auteur présumé ont été tués. 17 personnes ont été blessées, dont un policier âgé de 28 ans. L’attaque a commencé vers 20 heures dans la Seitenstettengasse, près de la synagogue principale de la communauté juive de Vienne, suivie d’une série de 6 autres attaques dans le centre-ville. La police a liquidé l’assaillant.

L’auteur présumé était un sympathisant de l’EI, équipé d’un fusil d’assaut et d’un explosif factice, a déclaré mardi le ministre de l’Intérieur Karl Nehammer (ÖVP) lors d’une conférence de presse. Des enquêtes approfondies dans l’environnement de l’assaillant sont toujours en cours.

Le lendemain matin, on a déjà appris que l’auteur avait été condamné à 22 mois de prison le 25 avril 2019 pour avoir tenté de se rendre en Syrie pour rejoindre l’EI.

Selon la police de Vienne, la question de savoir s’il y a eu un ou plusieurs autres assaillants fait toujours l’objet d’une enquête. Toutefois, lors d’une conférence de presse du ministre de l’Intérieur et le chef de la police le mardi après-midi, ils ont indiqué qu’il s’agissait probablement d’un seul assaillant. D’après les autorités, l’attaque était très bien préparée. Le terroriste était armé.

L’attentat terroriste s’est étendu sur six scènes de crime. Les premiers coups de feu ont été tirés à Seitenstettengasse, à proximité de la synagogue. Dans un «contexte temporel», selon la police, il y a eu des attaques dans cinq autres endroits du centre-ville, tous à proximité du premier point. Selon Harald Sörös, porte-parole du ministère de l’Intérieur, les autres endroits étaient Morzinplatz, Salzgries, Fleischmarkt, le Bauernmarkt et Graben.

La nature de l’attentat n’a pas été claire pour un long moment. Le ministre de l’Intérieur Nehammer a ensuite confirmé ses origines islamistes tôt le mardi. La société américaine SITE, spécialisée dans la surveillance des sites islamistes, avait déjà cité un djihadiste sur son site Internet avant l’attentat de Vienne : « un djihadist a dit que l’attaque de Vienne est une réponse au projet de loi pour la participation autrichienne dans la coalition dirigée par les Etats-Unis», dit-il dans une phrase.

Une vidéo montrait des scènes dramatiques de la Seitenstettengasse. Un homme armé d’une arme d’épaule court dans la ruelle et tire sur un homme debout face à une pub, qui s’effondre tout de suite. Peu de temps après, l’assaillant revient et tire à courte distance une deuxième fois sur l’homme allongé sur le sol avec un pistolet.

Au cours de l’enquête le mardi, l’appartement de l’assaillant présumé a été perquisitionné. Ils y ont retrouvé d’autres munitions. En même temps, la police a mené des perquisitions aux domiciles des contacts de l’assaillant. La police de Vienne a déclaré qu’il y a eu 14 autres arrestations parmi ce groupe.

Tous les droits de publication et copyrights sont réservés au Centre de recherche et d’études MENA