« Camps des Avant-gardes de libération» : Le Hamas accueille les enfants de Gaza dans ses sites militaires

Les Brigades Al-Qassam, la branche armée du mouvement Hamas, ont toujours adopté un programme de formation intensif pour les jeunes palestiniens des stades préparatoire et secondaire dans tous les gouvernorats de la Bande de Gaza, sous le slogan : « les camps des Avant-gardes de libération (Tala’i Al-Tahrir) se dirigent vers Jérusalem ». Elles les avaient accueillis dans leurs sites militaires lors des vacances estivales et elles appelaient les jeunes palestiniens à les rejoindre. Elles ont par ailleurs mis à leur disposition toutes les capacités de leurs équipes de formation, et toutes leurs capacités militaires et logistiques afin de bien servir ce grand projet djihadiste.

Des personnes armées des Brigades Al-Qassam, hautement qualifiées et expérimentées en termes d’entraînement militaire et physique adapté à tous les âges des participants, assurent l’entraînement des enfants sur l’utilisation des différentes armes, et ces derniers sont également soumis à de divers tests militaires simulant les guerres. Ces entraînements interviennent pour préparer toute une génération pour la libération et la reconquête de la Mosquée Al-Aqsa et la libérer de l’occupation israélienne.

Les camps annuels que le Hamas organise chaque année sont basés sur l’idée d’attirer des jeunes des différents gouvernorats de la Bande de Gaza, et de les former sur plusieurs facteurs dont les compétences militaires et physiques, y compris le renforcement des conditions physiques et l’utilisation d’armes, tout en prenant des mesures de sûreté et de sécurité et en s’entraînant pour apprendre à se défendre, à améliorer la forme physique et l’endurance ainsi que l’immunisation des jeunes intellectuellement et en matière de sécurité.

Le porte-parole de l’armée israélienne, Avichay Adraee, a indiqué qu’au moins 66.000 enfants palestiniens ont rejoint les camps d’entraînement d’été organisés par le Hamas pour les enfants dans la Bande de Gaza, où ils sont formés à utiliser des armes, en ajoutant que le Hamas ne dissimule pas ce crime de guerre, qui est d’abord commis contre les enfants de Gaza et que le Hamas font pareil comme l’Etat islamique. C’est une grande tragédie. Pourquoi leurs parents permettent-ils qu’ils soient maltraités? Le Hamas forme des enfants à Gaza afin de les utiliser délibérément comme des boucliers humains.

L’un des responsables de la formation des enfants à l’intérieur du camp, appelé Abou Hamza, qui est membre des Brigades Al-Qassam, a expliqué que les camps des Avant-gardes de libération, organisés par les Brigades Al-Qassam, dépassaient la capacité allouée par le commandement de l’organisation, car le nombre de participants a atteint près de 12.000 jeunes enfants, et durant le camp des programmes variés sont organisés, y compris le divertissement et culturels, le travail et la sécurité dont l’autodéfense et le combat, ainsi que les sciences religieuses, doctrinales et djihadistes.

Dans son entretien avec MENA Monitor, Abou Hamza a dit que l’idée du camp est basée sur la préparation d’une génération pour continuer le processus de combattre contre l’occupation israélienne, d’autant plus que les camps éparpillés dans la Bande de Gaza ayant plusieurs messages à diffuser, dont le plus important est de former une génération de croyants, de gens conscients et éduqués avec des arguments pouvant persuader toute la nation de la cause centrale de la nation, en particulier avec les tentatives de marginaliser la cause palestinienne à la lumière de la normalisation, et de souligner que la Palestine est la vraie boussole de la nation.

Abou Hamza a ajouté que certains camps ont été installés à une distance limitée du mur séparant la Bande de Gaza et Israël à l’est de la Bande de Gaza, et le choix de cet endroit a été délibéré par les organisateurs du camp, car ces endroits ont été choisis pour imposer une équation militaire à l’occupation, et de lui faire passer des messages : que la génération de libération arrive, en indiquant que les camps ont un grand impact psychologique sur la personnalité des jeunes, en leur faisant acquérir de belles qualités, dont le courage. Par conséquent, elles auront un effet sur la préparation des objectifs plus importants. Elles leur donnent force, courage et endurance face aux difficultés, d’autant plus que les jeunes sont soumis à des doses de cruauté et à des programmes étudiés et intenses, visant à former une structure solide capable de faire face à différentes circonstances.

De son côté, l’expert en affaires des groupes islamistes, Khaled Safi, a expliqué que l’idée des camps organisés par le Hamas est venue après que le Hamas a dominé le pouvoir à la Bande de Gaza en 2009, et quand Israël menait une attaque dévastatrice qui a coûté la vie des dizaines d’éléments des brigades Al-Qassam. Pour cela, le Hamas essaie de réorganiser ses rangs, en attirant une nouvelle génération, en l’entraînant militairement à s’attacher à l’amour du combat et à tomber en martyr.

Il a précisé dans son entretien avec MENA Monitor qu’il n’y a aucune tentation de vivre à Gaza, sauf que les gens sont préoccupés par les discussions politiques et l’étendue du développement des factions armées. Cela a permis au Hamas à œuvrer à exploiter les vacances de l’été pour améliorer les compétences des jeunes, mais les mauvaises circonstances à Gaza où ils sont privés des opportunités de travail de divertissement et de voyage, font que les factions assument leur responsabilité en s’occupant de développer leurs capacités militaires.

Safi a expliqué que l’idée d’organiser des camps se répandent parmi les différentes factions palestiniennes à Gaza. Ces camps ne se limitent pas au Hamas, mais le mouvement du Jihad islamique, la deuxième plus grande faction militaire soutenue principalement par l’Iran, œuvre à mettre en place plus d’un camp dans la Bande de Gaza pour la deuxième année consécutive.

Il a ajouté que l’une des raisons de l’augmentation du nombre de participants, en particulier cette année dans ces camps, est due au désir des enfants de vivre l’expérience d’entraînement aux armes, après qu’ils sont sortis au début de l’été d’une attaque israélienne accompagnée des opérations typiques par la résistance contre Israël, où les scènes diffusées via les chaînes satellitaires et les sites d’information ont ancré l’amour de la résistance et du djihad dans les esprits des parents, des jeunes et des enfants. Pour cette raison, le nombre des participants a augmenté aux camps.

Il a conclu qu’Israël craignait que le Hamas et d’autres factions organisent de tels camps, qui apprennent aux jeunes et aux enfants à combattre l’ennemi et ancrer la haine d’Israël, en les décrivant de camps terroristes. Israël sort de chaque guerre et considère que le Hamas est impuissant, mais la méthodologie adoptée par le Hamas en particulier par rapport aux autres factions dérange Israël parce que l’enregistrement dans ses rangs est optionnel et non obligatoire, pourtant beaucoup rejoignent ses rangs.

Tous les droits de publication et les droits d’auteur sont réservés au centre d’études et des recherches MENA