Des descentes de police en Autriche contre les Frères musulmans et Hamas

Lundi matin, des policiers et des services de renseignement ont effectué des descentes dans quatre États fédérés autrichiens contre des personnes et des associations suspectées d’avoir soutenu les Frères musulmans et Hamas. C’est le procureur de la République de Graz qui a annoncé cette information. Plus de 70 suspects ont été interpellés et 60 appartements, maisons, commerces, clubs et locaux ont été fouillés. Par conséquent, 30 personnes ont été arrêtées et doivent être soumis à «un interrogatoire immédiat» par les autorités.

Le parquet de Graz a ouvert une enquête contre plus de 70 suspects et plusieurs associations et entreprises. Ils sont suspectés d’appartenance à une organisation terroriste, de financer le terrorisme, d’avoir des relations antiétatiques, d’être impliqués dans une organisation criminelle et dans le blanchiment d’argent. Et les autorités n’ont pas fourni d’autres détails sur le sujet.

Selon le parquet, l’opération a été précédée par « des enquêtes approfondies et intensives pendant plus d’une année » menées par le principal Office pour la protection de la Constitution et la lutte contre le terrorisme (LVT) de Styrie en collaboration avec le LVT de Vienne. Les services autrichiens de renseignement (BVT) étaient également impliqués.

Le parquet souligne que les descentes «n’ont aucun rapport avec l’attentat terroriste de Vienne de 2 novembre». Selon des rapports des médias autrichiens, l’opération serait en préparation depuis longtemps. D’après la police styrienne, plusieurs centaines d’agents à travers l’Autriche étaient impliqués dans l’opération. Le coup d’envoi de l’opération a été donné à 5 heures du matin en coordination avec les unités régulières, il y avait aussi des forces spéciales à l’instar de l’unité des maîtres-chiens, des agents de la brigade criminelle et des membres de l’Office d’État pour la protection de la Constitution. Des appareils électroniques tels que des téléphones portables et des ordinateurs, mais aussi de simples documents ont été saisis. En Styrie, des perquisitions ont été effectuées à Graz, ses périphéries et dans le district de Liezen. L’opération est terminée vers presque 8h30, selon un porte-parole de la police.

Les Frères musulmans sont, selon le parquet, une organisation «mondiale, islamiste radicale et massivement anti-juive». Leur objectif est de créer un État islamique. Même si l’organisation déclare qu’elle renonce à l’utilisation de la violence, les investigateurs croient qu’elle devrait garder des contacts avec des groupes terroristes à l’instar de l’organisation terroriste palestinienne Hamas. Ils ont également des rapports idéologiques et financiers étroits avec les groupes islamistes radicaux impliqués dans la guerre civile irako-syrienne.

Dans sa déclaration, le procureur de la République a souligné que l’opération n’a pas été menée contre les Musulmans ou leur communauté religieuse. Il s’agit de protéger les Musulmans, « dont leur religion est abusée pour répandre des idéologies anticonstitutionnelles».

Tous les droits de publication et copyrights sont réservés au Centre de recherche et d’études MENA