Des raids israéliens ciblant des sites dans la ville syrienne de Quneitra

An Iron Dome anti-missile system is seen near the border area between Israel and Syria, in the Israeli-occupied Golan Heights November 18, 2020. REUTERS/Hamad Almakt

Des activistes syriens ont affirmé que des explosions avaient été entendues à plusieurs endroits dans la ville de Quneitra, au sud de la Syrie, en expliquant que les explosions avaient été entendues près de l’un des sites militaires du régime, dans la zone près des frontières avec Israël.

En parallèle, l’agence de presse officielle syrienne, appartenant au régime syrien, a reconnu que des sites militaires avaient fait l’objet d’attaques par missiles, dans la ville de Quneitra, en indiquant que l’attaque avait été menée avec trois missiles lancés par l’armée israélienne vers le site de Qors al-Nafl et les zones à l’ouest de la ville de Hader dans la campagne nord de la ville.

Il convient de rappeler que l’armée israélienne et les avions de combat israéliens ont déjà mené plusieurs raids sur des sites militaires dans la ville de Quneitra au cours des dernières années. Le commandement de l’armée israélienne a indiqué que les sites ciblés abriteraient des combattants appartenant aux milices libanaises du Hezbollah et des milices soutenues par les Gardiens de la révolution iraniens.

Par ailleurs, l’Agence syrienne a rapporté, selon des sources qualifiées d’« informées », que le bilan des raids se limitait aux dégâts matériels, sans enregistrer des morts ou des blessés suite à l’attaque.

Tous les droits de publication et les droits d’auteur sont réservés au centre d’études et des recherches MENA