Des sources de renseignement : l’incident de Natanz a fait perdre à l’Iran plusieurs mois

Des sources de renseignement américaines ont révélé de nouveaux détails sur l’accident survenu aujourd’hui, dimanche, à la centrale nucléaire iranienne de Natanz, en indiquant que cela pourrait retarder l’Iran de plusieurs mois en ce qui concerne sa capacité d’enrichir l’uranium.

Le New York Times a rapporté sur des sources de renseignement américaines des propos disant que « l’accident a été causé par une puissante explosion qui avait détruit les systèmes électriques internes indépendants protégés intensivement et qui alimentent les centrifugeuses souterraines. Il a poursuivi que les dégâts qui ont touché les installations ont constitué un coup dur pour la capacité de l’Iran à s’enrichir l’uranium, et que la restauration de les capacités de Natanz pourrait durer au moins 9 mois.

Il convient d’indiquer que des sources de renseignement avaient déclaré à la Radio israélienne, dimanche, que les dégâts causés par l’accident subi par l’installation nucléaire iranienne, Natanz, dans la section du réseau de distribution d’électricité, sont « plus importants par rapport à ce que déclare l’Iran » et que cela va altérer les capacités d’enrichissement de l’uranium de l’Iran.

Des médias israéliens ont supposé que la cause du récent accident survenu à l’installation nucléaire de Natanz en Iran était due à une cyberattaque.

Quant au chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique, «Ali Akbar Salehi», il a qualifié l’incident de «terrorisme nucléaire», en affirmant que Téhéran se réserve le droit de répondre.

Il est à rappeler que cet accident est survenu quelques heures après que l’Iran avait annoncé le début de l’exploitation de nouvelles centrifugeuses avancées à Natanz, permettant d’enrichir l’uranium d’une façon plus rapide.

Tous les droits de publication et les droits d’auteur sont réservés au centre d’études et des recherches MENA