Dont un enfant, 10 personnes tuées à cause de la répression policière iranienne lors des manifestations dans le sud du pays

Pas moins de 10 manifestants dont un enfant âgé de 12 ans ont été tués, et 15 autres ont été blessés, hier mercredi, à cause de la répression par les autorités de sécurité iraniennes d’une manifestation de protestation, dans la province « Sistan-Baloutchistan », au sud du pays.

Des sources locales ont indiqué que les forces de sécurité iraniennes, soutenues par les Gardiens de la révolution, ont tué pas moins de 10 personnes et ont blessé au moins quinze autres, en réprimant la manifestation.

Parmi les morts il y a un garçon âgé de 12 ans portant le nom «Hassan Mouhammad Zehi», et une autre personne dont le nom «Mouhammad Saleh Moqtadi», de la ville de «Shuru», d’après les informations rapportées par des médias selon des sources.

Il est à indiquer que, depuis lundi dernier, la province frontalière connait des manifestations quotidiennes, parce que les forces de sécurité ont tué des individus dont elles prétendent qu’ils font la contrebande de carburant sur les frontières pakistanaises. En effet, certains commerçants ont fermé leurs magasins dans les villes de Zahedan, Iranchahr, Saravan et Tekkigur, tandis que les manifestants ont brulé des pneus et des poubelles dans les rues de certaines villes.

Certains manifestants ont pris d’assaut un poste de police dans la ville de «Sursangel» et ont également mis le feu dans deux véhicules des forces de sécurité.

Tous les droits de publication et les droits d’auteur sont réservés au centre d’études et des recherches MENA