Le nom de Bachar al-Assad apparaît dans des activités du trafic de drogue en Syrie

Des enquêtes médiatiques ont accusé la famille du chef du régime syrien, «Bachar al-Assad» d’œuvrer afin de consolider et appuyer le trafic de drogue dans le pays et de l’exporter à l’étranger, en considérant que le réseau de trafic et de contrebande en Syrie a bénéficié largement de ce soutien.

En outre, le site web, OCCRP, spécialisé dans le crime organisé et la corruption, a évoqué un ensemble de preuves montrant à quel point a eu prospéré le trafic de drogue dans le pays, où sévit une guerre civile depuis 9 ans, dont la cargaison de drogue saisie en 2018 par les autorités grecques, qui indiquaient à l’époque que sa valeur atteignait environ 100 millions de dollars américains.

Dans le même contexte, le site a ajouté qu’il y a des rapports entre les membres de la «famille al-Assad» et les bandes de trafiquants de drogue en Libye, en indiquant que le nombre de cargaisons de drogue saisies dans les ports libyens, italiens, roumains et grecs, en provenance de Syrie est en hausse.

Le site web a souligné, dans une enquête qu’il a menée autour du trafic de drogue, que toutes les enquêtes effectuées par les autorités européennes ont confirmé que les cargaisons de drogue saisies provenaient de ports syriens fortement surveillés et contrôlés par les forces appartenant à la 4e division des forces du régime syrien, considérée comme l’une des unités militaires les plus puissantes et les plus proches d’« al-Assad » et de sa famille, d’autant plus qu’elle est sous le commandement de son frère, « Maher al-Assad ».

Le site web a dit également que de nombreuses pistes dans les documents mènent à la ville de Lattaquié, en Syrie, soumise à un contrôle gouvernemental strict, et est dominée par la tristement célèbre 4e division de l’armée du régime syrien, une unité militaire dirigée par Maher al-Assad, frère de Bachar al-Assad.

De plus, le site a affirmé que le propriétaire du navire Noka, sur lequel une cargaison de drogue a été saisie sur la côte libyenne en provenance du port de Lattaquié, est un Syrien nommé « Taher Kayali » ayant une relation très étroite avec « Moudar al-Assad », le cousin de « Bachar al-Assad », dont sa société contrôle une marina et un complexe touristique à Lattaquié, où Kayali gère une cafétéria.

Tous les droits de publication et les droits d’auteur sont réservés au centre d’études et des recherches MENA