Les milices Houthi s’apprêtent à de nouvelles exécutions massives

Les milices yéménite Houthi soutenues par l’Iran s’apprêtent à appliquer de nouvelles exécutions massives à Sanaa contre 11 personnes, dont deux femmes, accusées d’espionnage.

Des sources médiatiques ont indiqué que les milices, par l’intermédiaire d’un tribunal placé sous leur contrôle, avaient ordonné l’exécution de 11 détenus accusés d’espionnage et de confisquer leur argent. Parmi ceux menacés d’être exécutés, selon ce qui a été rapporté par le journal Asharq Al-Awsat aujourd’hui mercredi, deux femmes à savoir : Hanene Al-Chahidhi et Altaf Almatari.

Il convient de rappeler que les milices ont commis un horrible « massacre » samedi dernier dans la capitale, Sanaa, après avoir exécuté 9 détenus par balle en plein public.

Le ministre yéménite de l’Information, Mouammar Al-Iryani a révélé, hier mardi, que les milices ont informé les familles des neuf victimes qu’il ne disposait que d’un très bref délais avant de quitter leurs maisons et de confisquer tous leurs biens fonciers, immobiliers et argent, d’autant qu’elles étaient appelés à leur donner 3 millions riyals yéménites pour chaque victime, les frais du procès, en exécution de la décision rendue par le tribunal sous son contrôle.

Tous les droits de publication et les droits d’auteur sont réservés au centre d’études et des recherches MENA