Liban : Arrestation de 4 personnes pour implication dans l’affaire du camion de « nitrate d’ammonium »

Les autorités libanaises ont arrêté 4 personnes, sur fond de saisie d’un camion chargé de plusieurs tonnes de nitrate d’ammonium hautement explosif, en mi-septembre.

Le commandement de l’armée libanaise a indiqué dans un communiqué, aujourd’hui mardi, que la direction des renseignements qui lui appartient avait arrêté 9 personnes soupçonnées d’être impliquées dans l’affaire, dont notamment le propriétaire et le chauffeur du camion.

Selon le communiqué de l’armée, « le propriétaire du camion, appelé Saad Allah Al-Solh, a acheté, au mois de mars dernier, une quantité de nitrate d’ammonium d’un certain Maroun Al-Saqr, tandis que deux Syriens, Obeida Al-Abd Al-Rahman et Khaled Al-Hassan, se sont occupés de transporter ces substances ».

Le communiqué de l’armée a poursuivi que : « les quatre personnes ont été arrêtées et traduites en justice compétente pour avoir vendu, acheté, stocké et transporté des substances interdites, tandis que les cinq autres ont été relâchées ».

Il est à rappeler que le ministre de l’Intérieur, Bassam Mawlawi, a annoncé mi-septembre que 20 tonnes de nitrate d’ammonium avaient été saisies sur un camion dans la région de la Bekaa à l’est du pays.

Le 4 août 2020, des tonnes de la même substance provoquaient une énorme explosion dans le port de Beyrouth, tuant 218 personnes et blessant environ 7000 autres, ainsi que des dégâts matériels massifs touchaient des quartiers résidentiels et commerciaux.

L’explosion de Beyrouth a eu lieu dans l’entrepôt numéro 12 au port, qui, selon les autorités, abritait environ 2.750 tonnes de nitrate d’ammonium confisqués d’un navire et stocké à l’entrepôt depuis 2014.

Tous les droits de publication et les droits d’auteur sont réservés au centre d’études et des recherches MENA