Mise en garde israélienne : l’Iran constitue une base terroriste en Europe depuis la France

Le Centre israélien de recherche et d’éducation, « Alma », a mis en garde contre la constitution par l’Iran d’une base terroriste en Europe depuis la France à travers les organisations « Al-Ghadir » et « Imam Al-Khoei », que l’Iran exploite pour « répandre l’idéologie dangereuse de l’axe extrémiste chiite dirigé par l’Iran vers les jeunes et les adultes ».

Le rapport du centre a expliqué que l’axe iranien vise à créer une « infrastructure civile et militaire unifiée » en tant qu’éventuelle base terroriste en Europe, et toutes ces activités sont menées sous la houlette de l’organisation « Ahl al-Bayt » fondée par Ali Khamenei en 1990.

L’organisation est active à travers l’intermédiaire de ses associations-filiales dans le monde en général, et en Europe en particulier, tandis que le centre a indiqué qu’il continuerait à documenter si ces organisations travaillent comme un moyen de promotion de « l’endoctrinement et de l’idéologie extrémiste liées aux activités terroristes ».

Le centre a dit aussi que la France est « sans doute » au courant de l’appartenance de ces associations à l’axe extrémiste dirigé par l’Iran.

Il est à noter que l’agence européenne d’application de la loi « Europol » a indiqué, en 2019, que « l’une des difficultés pour fermer les centres et prendre des mesures juridiques contre des individus ou confisquer des fonds destinés au terrorisme envoyés au Liban et en Iran est de fournir des preuves concrètes ».

L’Iran est actif dans le monde, et au Moyen-Orient en particulier, à travers ses bras militaires de milices en Irak et en Syrie, et il travaille pour fournir un soutien continu à des organisations comme le Hezbollah au Liban et le groupe Houthi au Yémen.

Tous les droits de publication et les droits d’auteur sont réservés au centre d’études et des recherches MENA