Monitoring de l’Europe 01-2022

Allemagne

Le Conseil central des musulmans d’Allemagne exclut l’association islamiste

Le Conseil central des musulmans d’Allemagne (ZMD), l’une des quatre plus grandes organisations faîtières islamiques en Allemagne, a exclu la «communauté musulmane allemande» (DMG) lors de sa dernière réunion fin du mois de janvier.

En 2020, le rapport annuel de l’Office fédéral pour la protection de la Constitution indiquait qu’en raison de ses liens structurels et personnels, la DMG devait être considéré comme faisant partie du réseau mondial des Frères musulmans et comme son organisation centrale en Allemagne. .

Selon une décision de la justice en 2017, la conviction fondamentale de la DMG est basée sur la mise en place de structures selon les règles islamique en Allemagne qui sont incompatibles avec les principes démocratiques comme la liberté d’expression, la souveraineté du peuple et l’égalité des genres.

Actuellement, l’effectif de la DMG est estimé à peu près de 1450 personnes qui la soutiennent dans la République fédérale.

Le Conseil central des musulmans d’Allemagne représente principalement les musulmans non turcs en Allemagne et il a attiré l’attention dans le passé pour ne pas être particulièrement actif au sein de sa structure contre les associations extrémistes à motivation religieuse.

Le Bundestag prolonge la mission militaire en Irak

La Bundeswehr (l’armée nationale de la République fédérale d’Allemagne) continuera à travailler contre l’organisation terroriste « l’État islamique » en Irak.

Vendredi dernier, le Bundestag a prolongé la mission militaire en Irak de neuf mois supplémentaires. Lors d’un vote par appel nominal, 555 députés ont voté en faveur de la motion, 110 étaient contre. Il y a eu une seule abstention. Les soldats allemands font partie de la coalition anti-Etat islamique depuis 2015.

Une étude prouve la littératie en santé des personnes d’origine immigrée

Bien que les résidents issus de l’immigration représentent près d’un quart de la population totale en Allemagne, il n’y a pas encore eu d’enquêtes complètes sur leurs connaissances en matière de santé.

Des scientifiques des Universités de Bielefeld et de Cologne ont analysé pour la première fois les connaissances en matière de santé des personnes issues de l’immigration. Le principal résultat : contrairement à la perception qui prévaut jusque-là, leur littératie en santé est similaire à celle de la population générale en Allemagne, et tend même à être légèrement meilleure.

Belgique

Un imam islamiste n’est plus autorisé à entrer en Belgique

Molenbeek, musulmans, islamisme. Ces termes provoquent la peur dans toute l’Europe en tant qu’un « foyer du terrorisme islamiste ». Mohamed Toujgani, l’imam le plus connu de Belgique et le principal prédicateur de la mosquée Al-Khalil de Molenbeek, est désormais considéré comme un « danger pour la sécurité nationale ». Il n’est plus autorisé à entrer dans le pays.

Mohamed Toujgani, d’origine marocaine, prêche dans la plus grande mosquée de Belgique depuis 1982 et y forme des imams. Il est considéré comme le représentant d’un islam sunnite très conservateur qui empêche les croyants de s’intégrer dans la société belge. Il entretient des liens avec les Frères musulmans, qui ne sont pourtant pas considérés comme un mouvement radical en Belgique.

France:

Menaces de mort après un documentaire télévisé sur l’Islam

Fin janvier, l’émission très célèbre, « Zone interdite », sur la chaîne M6 se penchait sur la lutte de l’Etat contre « le séparatisme dans la république ».

Amine Elbahi a parlé dans l’émission depuis sa ville natale de Roubaix aux frontières avec la Belgique. Depuis que sa sœur est partie en Syrie pour le djihad il y a quelques années, il se bat contre l’islam radical. Six boucheries halal, des boulangeries, des magasins vendant de la nourriture arabe et trois librairies, qui vendent également des voiles et des niqabs, ont été filmées dans un espace confiné du centre-ville. Un magasin de jouets propose des poupées sans traits de visage.

L’émission a provoqué un tremblement. La tempête d’indignation a été suivie de longs débats sur les quatre chaînes d’information. Amine Elbahi était invité dans tous les studios. L’Islam radical part d’une petite minorité, a dit Elbahi.

Par la suite, la rédactrice en chef et présentatrice du magazine, Ophélie Meunier, a dû être placée sous protection policière. Il en va de même pour Amine Elbahi. Son numéro de téléphone circule sur Internet. Il a reçu des appels le menaçant de la décapitation et de finir comme le professeur Samuel Paty, qui avait utilisé les caricatures de Mohamed en classe lors du procès de Charlie Hebdo.

Autriche:

Un module d’antisémitisme parmi les cours d’intégration

Les cours de valorisation et d’intégration destinés aux réfugiés doivent être élargis pour inclure un module sur l’antisémitisme. Une initiative similaire a été présentée fin janvier par la ministre de l’Intégration, Susanne Raab, la ministre de la Chancellerie Karoline Edtstadler (toutes les deux appartiennent à l’ÖVP, Parti populaire autrichien) et le président de la communauté juive, Oskar Deutsch. L’intégration du sujet a été facilitée par une augmentation du nombre d’heures pour passer de huit à 24 heures à partir de 2022.

Les demandeurs d’asile reconnus et ceux qui ont droit à la protection subsidiaire doivent suivre les cours organisés par le Fonds d’intégration (ÖIF). Ils sont également ouverts aux demandeurs d’asile ayant de bonnes chances d’être reconnus. Depuis le début de l’année, ils sont étendus sur trois jours de huit heures chacun. Le premier concerne, entre autres, les possibilités d’éducation et le marché du travail, le second concerne la culture, les traditions et le travail bénévole, ainsi que l’antisémitisme. Le troisième jour offre ensuite des informations sur l’égalité et l’Etat de droit.

Royaume-Uni :

La classe moyenne britannique a tendance à être islamophobe

Un rapport de l’Université de Birmingham a révélé que plus de 23 % des répondants de la classe aisée et moyenne avaient des opinions biaisées sur les musulmans.

Le sondage a révélé que les Britanniques des classes moyenne et aisée étaient plus susceptibles d’avoir des opinions islamophobes que les Britanniques de la classe ouvrière.

Les données de l’UoB ont démontré que 23,2 % des Britanniques de la classe aisée et moyenne ont des opinions biaisées sur la foi islamique, contre 18,4 % de la classe ouvrière.

L’étude, intitulée « le préjugé de table de dîner: l’Islamophobie en Grande-Bretagne contemporaine », suppose que les Britanniques sont presque trois fois plus susceptibles d’adopter des positions anti-islamiques que les membres d’autres religions.

Union européenne :

Réunion informelle des ministres de l’Intérieur à Lille

Trois avancées significatives ont été réalisées sous la présidence française du Conseil de l’UE dans les domaines de la sécurité et des migrations. Après un accord conjoint avec le Parlement européen le 1er février sur la réforme d’Europol, les ministres de l’Intérieur européens ont apporté leur soutien lors de leurs réunions les 2 et 3 février à Tourcoing et à Lille en suivant largement les propositions de la présidence française du Conseil de l’UE sur la direction politique de l’espace Schengen et la réforme du système européen de migration et d’asile.

Les ministres sont convenus de créer un « Conseil Schengen », dont la première réunion aura lieu à Bruxelles le 3 mars. Par la même occasion, ils mettront en place une série d’indicateurs pour évaluer en temps réel la situation sur les frontières, et poursuivront leurs réflexions sur la mise en place de nouveaux outils de solidarité aux frontières extérieures, afin de pouvoir répondre à tous les types d’urgences.

Lors d’un déjeuner de travail, ils ont notamment discuté le thème de la radicalisation. Basées sur une présentation du professeur Gilles Kepel, les interventions ont exprimé une préoccupation commune face aux groupes favorisant la diffusion d’idéologies en Europe et de modes de vie contraires aux valeurs européennes. La question du financement de ces groupes a été également soulevée, avec une attention particulière aux fonds publics auxquels ils ont un accès.

Tous les droits de publication et les droits d’auteur sont réservés au centre d’études et des recherches MENA