Plus de 2000 officiers israéliens mettent en garde Biden contre le retour à l’accord nucléaire iranien

Plus de 2000 anciens responsables militaires et sécuritaires israéliens ont mis en garde l’administration du président américain « Joe Biden » contre le retour à l’accord nucléaire iranien.

La Société israélienne de radiodiffusion publique a indiqué : « Des anciens officiers de l’armée et des appareils de renseignement ont affirmé que la précipitation à la négociation avec l’Iran expose Israël et ses alliés à un danger direct ».

Le « Forum israélien de la défense et de la sécurité » a rédigé une lettre qu’il a envoyée à la Maison Blanche appelant l’administration américaine à travailler sur un accord prenant en considération les préoccupations d’Israël et des pays arabes concernant les dangers iraniens.

En outre, la lettre a souligné : « Nous sommes préoccupés par le fait que l’administration Biden et quelques pays européens prévoient un retour à l’accord avec l’Iran, tout en ignorant les préoccupations des pays proches de l’Iran qui sont les plus exposés au danger de Téhéran et ils sont les bien placés pour mieux comprendre ses finalités ».

La lettre israélienne a attiré l’attention que « empêcher l’Iran d’avoir la capacité de construire des armes nucléaires est réalisable, et faire face aux activités malveillantes du régime iranien est essentiel pour éviter une catastrophe ».

Par ailleurs, les anciens responsables israéliens ont défini plusieurs principes qu’ils estiment que l’administration américaine et les puissances européennes devraient respecter lors des négociations visant à conclure un nouvel accord nucléaire, en affirmant qu’«il ne faudrait pas revenir à l’accord initial de 2015, parce que ce dernier n’a pas réussi à d’éliminer les capacités de l’Iran liées à l’enrichissement, et a donné à Téhéran une autorisation pour ses activités nucléaires non déclarées ainsi qu’il a échoué à demander d’effectuer des opérations pour inspecter les installations militaires iraniennes.

Les officiers ont insisté qu’«il est impératif que le nouvel accord comprenne également des opérations d’inspection à tout moment et en tout lieu en demandant d’inclure les restrictions imposées au programme de missiles balistiques iranien dans tout nouvel accord.

La lettre israélienne a évoqué qu’« étant donné le bilan du régime en matière de violation répétée de ses promesses nucléaires, tout nouvel accord doit inclure des inspections complètes à tout moment et en tout lieu, y compris les installations militaires ».

Des rapports précédents dans les médias ont indiqué qu’Israël est très préoccupé par l’éventuel retour de Washington à l’accord nucléaire iranien et il essaie par tous les moyens, selon le site Web américain AXIOS, de persuader le président américain « Joe Biden » de ne pas baisser la pression sur Téhéran.

Tous les droits de publication et les droits d’auteur sont réservés au centre d’études et des recherches MENA