Saisie d’un entrepôt Houthi de mines à Ta’izz

Des sources militaires yéménites ont révélé que l’armée yéménite avait saisi un entrepôt de mines qui était contrôlé par les milices Houthie, à l’ouest de Ta’izz, en précisant que l’entrepôt contenait des mines de différentes tailles dont certaines d’entre elles sont conçues sous forme de grosses pierres.

Les déclarations des sources coïncident avec l’annonce de l’armée yéménite qu’elle avait pris le contrôle de plusieurs régions de la ville de Ta’izz, notamment Al-Ghalil, Al-Saheha et Naqel Al-Adhauh, après des batailles avec les milices Houthi, soutenues par les Gardiens de la révolution iraniens.

L’armée yéménite a également indiqué que ses forces ont pu contrôler toute la partie ouest de la ville de Ta’izz, en notant que les milices avaient posé de grandes quantités de mines terrestres dans les zones où l’armée était entrée.

En outre, l’armée yéménite a expliqué que son avancement du côté ouest avait permis de lever partiellement le siège imposé par les milices à la ville de Ta’izz, pour la sixième année consécutive, et qu’il s’agissait d’un  début pour l’entrée de ses forces dans la zone d’al-Barah et la réouverture de la route principale (Ta’izz – Al-Mekha).

En parallèle, il a annoncé qu’un certain nombre de civils étaient tués dans la ville de Marib après que les Houthis y avaient ciblé des complexes résidentiels par missile balistique, à un moment où les batailles entre l’armée nationale yéménite et la résistance populaire d’une part , et les milices Houthi de l’autre part, continuent au niveau de 3 axes dans la ville.

De son côté, le gouverneur de Marib, Sultan Al-Arada, a insisté sur l’importance du rôle des avions de chasse de la Coalition pour le soutien de la légitimité au Yémen, en donnant un soutien aux forces de l’armée nationale, lors de leur confrontation avec les milices sur les fronts de bataille.

Tous les droits de publication et les droits d’auteur sont réservés au centre d’études et des recherches MENA